Newsletters: Approches non médicamenteuses

Luminothérapie, Chromothérapie, méditation, Brûlure d'estomac, santé, bien-être, grand age, bien vieillir, entretenir la forme, soins énergétiques, antidéprésseur, Horloge biologique, thérapie, cognitivo-comportementale, dépression saisonnière,tristesse soudaine, l'anxiété,trouble affectif saisonnier, humeur,

Le LineQuartz, l'instant d'un Film sur:   https://youtu.be/RRWLDAsrfdE.  

Le Linequartz conventionné par ASETYS Mutuelle santé des Thérapies Naturelles.
Cette mutuelle se décline en plusieurs versions adaptées aux différents types de clientèle(particuliers, collectif, TNS, Retraités, Surcomplémentaires). Elle prend en charge les remboursements habituels liés aux dépenses de santé prise en compte par le Régine Obligatoire en France métropolitaine et DOM/TOM, mais rembourse égalementet de façon spécifique les dépenses lié aux honoraires de Praticiens non médecins des Thérapies Naturelles et du Bien-être non pris en compte par le Régine Obligatoire, ainsi qu'aux achats de Produits de Thérapies Naturelles non pris en compte par le Régime Obligatoire.

Plus d'information sur la page: http://www.linequartz.com/mutuelle

Les modalités de ces remboursements peuvent être consultées sur le site: www.asetys.fr


Et si le LineQuartz nous permettait d'entretenir notre silicium?

 

Préhambule à la conférence sur le LineQuartz du 10 novembre 2017 à Liège(Belgique) par Alain Servais Profeseur en neurophysiologie et psychomoticité

" Le silicium semble constituer l’élément le plus important du règne minéral ; c’est le deuxième élément le plus important en terme  énergétique sur terre après l’oxygène.

Le silicium constitue plus de 20% de l’ensemble des atomes de l’écorce terrestre, il est aussi bien entendu présent chez les plantes, les animaux et les êtres humains.

Il faut savoir cependant que seul le silicium organique, monomérique, est assimilable chez l’être humain, surtout jeune et qu’il est notamment rendu assimilable grâce à certaines bactéries intestinales qui perdent de leur compétence avec l’avancée en âge.

1- Le silicium organique joue un très grand rôle  dans la synthèse du collagène et l’élastine et structure les glycosaminoglycanes ; mais ce qui nous intéresse spécialement dans cette  présente réflexion est justement son rôle de régulateur sur le potentiel électrique de la membrane cellulaire et sa capacité de communication intra et intercellulaire.

Tout désordre de l’organisme vient, en partie du moins, d’un déséquilibre électrique cellulaire. Le silicium organique  peut jouer un rôle important en augmentant les impulsions électriques entre les  différentes molécules mais également dans le transport énergétique intra et intercellulaire (on peut découvrir la présence d’agrégats de silicium dans les mitochondries cellulaires qui jouent un grand rôle dans l’énergie intrinsèque).

2- Le silicium de part sa structure joue également un rôle de quartz régulateur d’impulsions ou de transmetteur de signaux de fréquences très stables régissant le mouvement du centriole.

Dès notre conception, dans le ventre de notre mère, une partie de notre comportement humain est enregistrée dans notre ADN cellulaire.

L’environnement, concept de réflexion épigénétique, va lui jouer un très grand rôle dans le reste de notre comportement. On considère que 15 % proviennent du génome et les 85% restant proviennent de l’environnement élargi…de l’environnement énergétique donc.

La thérapie quantique reconnait l’interdépendance entre « corps et esprit » et ce à tous les stades de la vie ; elle s’appuie sur l’utilisation de particules subatomiques, notamment des quantas qui sont d’infimes quantités de lumière et d’ondes électromagnétiques qui sont au centre de toute matière relevant de la composition cellulaire.

Un dysfonctionnement organique entraine autour des cellules, des tissus et des organes un champ magnétique altéré.

Le principe de fonctionnement du « LineQuartz » est donc d’utiliser certains rayonnements « biologiques » pour diminuer les interférences et rétablir l’harmonie et la stabilité dans le champ électromagnétique de l’individu.

L’information dans notre corps ne circule pas uniquement sous forme biochimique mais aussi sous forme électromagnétique.         Nos cellules sont sensibles aux ondes  vibratoires des molécules environnementales mais aussi aux influences des particules subatomiques.

Le « LineQuartz » permet de provoquer un décodage des « croyances » cristallisées dans nos cellules par des actions simultanées de plusieurs principes actifs reconnus (de musiques à fréquence définie, de couleurs spécifiques)véhiculées par des quartz (taillés d’une manière très précise) ayant la compétence de communiquer avec notre silice organique (celle qui reste ou qui est réintroduite)

La thérapie par « LineQuartz » a donc pour but de déprogrammer et reprogrammer les mémoires cellulaires (voir les sous-ensembles cellulaires identitaires contenues dans la membrane phospho-lipidique) de l’individu et améliorer ainsi le propre rythme biologique cellulaire afin de les délivrer parfois aussi des émotions douloureuses qui ont pu entraîner des « dégâts »  physiologiques.

La thérapie par « LineQuartz » s’inscrit donc dans une logique de bio-résonnance qui en fait représente la capacité des êtres vivants à se syntoniser avec leur environnement (capter et émettre).

Nous sommes à l’aube d’une autre vision du monde (une vision quantique) qui laisse présager de nouvelles pistes thérapeutiques pour la prévention de la santé et le bien-être de l’être humain."

Source: Alain Servais Profeseur en neurophysiologie et psychomoticité:                                                                                                                                                                                        Préhambule à la conférence sur le LineQuartz du 10 novembre 2017 à Liège(Belgique) avec ses élèves de kinésithérapie pour évaluations et mémoires.


 

  Qu’est-ce que le Silicium?

Le silicium est un élément minéral(SI) provenant principalement des roches, du sable ou encore du quartz(SIO2). C’est un des éléments les plus présents sur notre planète mais pas que…

En effet, le silicium est aussi présent dans le corps humain, cependant celui-ci tend à s’amoindrir avec l’âge. De plus, la dénaturation des nutriments présents dans l’alimentation crée de nombreuses carences en silicium.

A quoi ça sert le silicium organique?

Le silicium est un capteur d'énergie, il permet avant tout de bio synthétiser différentes molécules dont le collagène, l’acide hyaluronique ou encore l’élastine. Ces molécules entrent dans la composition du cartilage, de la peau et des os. C’est aussi un élément important dans le fonctionnement du système immunitaire. En résumé, il intervient sur toute la sphère articulaire, cardiovasculaire (en cas d´athérosclérose), la peau, les ongles et les cheveux.

Silicium organique et arthrose: Pourquoi le silicium peut-il s’avérer efficace en cas d’arthrose ?

Comme nous avons vu précédemment, le silicium joue un rôle majeur dans la constitution du collagène et permet de synthétiser les glucosaminoglycans présents dans le cartilage osseux. Il permet donc de retarder la dégénérescence du cartilage qu’entraîne l’arthrose et en soulager nettement les symptômes .

Conclusion : un manque d'information positive sur nos capteurs silicium organique pourrait être responsable de l’arthrose. les supplémentassions peuvent donc être très intéressante. Se régénérer par les photons solaires pour sintériser la vitamine D3 ou par les bio photons du LineQuartz celui-ci intervenant en directe sur nos cellules organiques.

Rappelons aussi que le silicium est un fixateur naturel du calcium et du magnésium.

Ces conseils ne se substituent pas à une consultation médicale. En cas de doutes, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.


    ·         Un remède universel ? Oui! 

          ·         Les Aztèques, comme les Chinois, connaissaient les vertus curatives de la silice, leur médecine utilisant la poudre d'obsidienne ou de jade. Les nombreuses études menées, autant que les résultats empiriques observés avec le silicium, confirment son action à plusieurs niveaux :

·         - Le silicium joue un rôle prépondérant dans le métabolisme général de l'organisme : il intervient dans le processus de régénération des cellules en rétablissant l'équilibre ionique des cellules endommagées ou affaiblies et en relançant les échanges cellulaires.

·         - Il protège les os et les articulations : c'est une « brique » essentielle de l'os. Sa présence est indispensable à la synthèse des fibres d'élastine et de collagène or la calcification ne peut avoir lieu qu'en présence de collagène... Il sera utile en particulier pour les problèmes d'arthrose.

·         - Il protège la peau : élément constitutif de celle-ci, il contribue à son architecture et à son élasticité. C'est la carence en silicium qui provoque le desséchement de la peau et l'apparition de rides...  Il améliore aussi la qualité des ongles, des cheveux et des dents...

·         - Il protège le muscle cardiaque et le système circulatoire : partie intégrante des parois vasculaires, il agit indirectement sur la tension vasculaire, maintient l'intégrité des parois du coeur et protège les artères en favorisant leur imperméabilité aux substances lipidiques nocives du sang circulant...

·         - Il protège des radicaux libres et de l'oxydation : grâce à sa structure électromagnétique particulière, il est en constante recherche d'équilibre ionique, d'où cette activité antioxydante.

·         - Il accélère les processus de cicatrisation : son apport permet d'augmenter le taux en hydroxyproline, acide aminé essentiel au processus de cicatrisation.

·         - C'est un anti-inflammatoire puissant : de nombreux kinés l'emploient pour atténuer les douleurs telles que les tendinites, les contractures et douleurs articulaires.

·         - Il renforce les défenses immunitaires de l'organisme : il est en effet indispensable au processus de déclenchement de fabrication des antigènes et des anticorps.

·         Il fait tout, alors ? Me direz-vous.

·         Oui car une quantité impressionnante d'autres propriétés sont répertoriées, qui font du silicium un élément utile contre les douleurs articulaires mais aussi, par exemple, le diabète (le pancréas est particulièrement riche en sillicium). C'est aussi un élément idéal pour un convalescent. En résumé, le rôle de la silice dans le corps humain est tellement fondamental qu'il s'applique à une quantité innombrable de pathologies.

source: https://www.alternativesante.fr/silicium-organique


 


  La vitamine D3 également connue sous le nom de cholécalciférol est une vitamine liposoluble. Elle est essentielle pour le maintien des os et des niveaux de calcium et de phosphore dans le sang. Elle est synthétisée par la peau à partir de l’exposition aux rayons du soleil. Si une personne s’expose très peu au soleil, une carence en vitamine D3 peut se développer et causer de nombreux dégâts. Découvrez dans cet article pourquoi la vitamine D3 est essentielle pour notre santé.

Carence en vitamine D3

La carence prolongée en vitamine D3 peut entraîner le rachitisme et l’ostéomalacie. Le rachitisme est une maladie qui affecte les enfants et qui se caractérise par des symptômes tels que la perte de puissance musculaire, les douleurs osseuses, un retard de croissance et des déformations squelettiques et dentaires. L’ostéomalacie affecte les adultes et provoque une faiblesse des os et des muscles, des douleurs osseuses et des fractures.

Les enfants atteints de rachitisme et les adultes qui en ont eu quand ils étaient enfants ont souvent les jambes arquées.

Les personnes ayant des problèmes digestifs comme la maladie cœliaque, des problèmes de foie ou la maladie de Crohn sont plus susceptibles d’avoir de faibles niveaux de vitamine D3.

La lumière du soleil est une source naturelle de vitamine D3, et les personnes allant peu ou jamais à l’extérieur (par exemple, les personnes dans des maisons de repos ou les patients hospitalisés et alités) sont plus susceptibles de développer une carence d’où l'intérêt du LineQuartz et ses bio photons substitut  des photons solaires.

Plus la peau est foncée, plus le risque de carence augmente car la peau foncée à tendance à filtrer les rayons UV et donc le soleil, comme il est souvent noté le peau foncée ont consommé leurs capital soleil(ce qui peut-être positif esthétiquement  mais moins pour la sintérisation de la vitamine D). Cela s’explique par l’action de la mélanine pigment de la peau plus présente dans les peaux foncées qui ralentit l’absorption de la vitamine D3.

Certaines études suggèrent que l’heure à laquelle vous recevez des rayons du soleil influe sur la façon dont votre corps absorbe la vitamine D3. En effet une exposition régulière au soleil entre 8 heures et 12 heures et à partir de 16 heures l'été offrirons un bon dosage en Unité Internationale en vitamine D3( soit environ 20 000UT/ jours sachant que notre consommation est d'environ 5000UT / jour)( 1 UT= 0.30 ng de VITAMINE D3)

A quoi sert la vitamine D3: 3 Bienfaits de la vitamine D3

1. Renforce les os

Le cholécalciferol (autre nom pour la vitamine D3) est important pour l’absorption du calcium et du phosphore dans l’estomac et le bon fonctionnement des minéraux. Le calcium et le phosphore aident à garder des os et des dents solides. La carence en vitamine D peut causer de faibles niveaux de calcium et de phosphore dans le corps, ce qui peut entraîner des os faibles et des problèmes dentaires.

2. Utile contre l’ostéoporose

Le cholécalciferol compense la perte osseuse et réduit les fractures chez les patients atteints d’ostéoporose. Si les concentrations sanguines de calcium et de phosphore deviennent trop faibles, votre corps libère des hormones parathyroïdes pour réabsorber les minéraux de vos os. Cela conduit à une fragilité des os et renforce le risque de fractures, même sans accident ou blessure.

3. acné

Il y a un débat sur la question de savoir si la vitamine D3 fonctionne pour traiter l’acné.

Le site web Vitamin D Council (le conseil de la vitamine D en français) indique que le manque de lumière solaire peut augmenter l’acné, et certaines personnes remarquent une aggravation de l’acné pendant l’hiver et une amélioration pendant l’été.

Pourtant, il n’existe aucune étude clinique qui démontre formellement l’efficacité de la vitamine D3 pour l’acné.

Il existe également très peu de preuves qui appuient l’utilisation de la vitamine D dans la prévention de l’acné.

Cependant, certains rapports anecdotiques affirment que l’acné s’est améliorée après la prise de suppléments de vitamine D ou après application (sous forme huileuse) sur leur peau.

Différence entre la vitamine D2 et la vitamine D3

Deux formes de vitamine D existent : la vitamine D2 ou ergocalciférol produite par les végétaux et la vitamine D3 ou cholécalciférol produite par les animaux, ainsi que par certains lichens.

Sources de cholécalciférol

Vous pouvez également obtenir la quantité recommandée de cholécalciférol à partir de l’exposition au soleil pendant 15 minutes trois fois par semaine, selon le site internet de la bibliothèque américaine de médecine.

Le LineQuartz favoriserait également la fabrication de vitamine D3(non encore démontré scientifiquement mais ses principes actifs en action sur notre système immunitaire laissent apparaître une augmentation d'énergie pérenne comme cela est le cas avec les photons solaires)  Si vous ne parvenez pas à manger des aliments riches en cholécalciférol,  vous pouvez obtenir de la vitamine D3 avec le LineQuartz par une utilisation régulière pour  une action préventive.

Consultez votre médecin avant de prendre des suppléments de cholécalciférol.


    Des remèdes inouïs gratuitement fabriqués par votre cerveau

"Les médecins occidentaux commencent à peine à réaliser les ravages provoqués par les conflits de notre vie intérieure, les chocs ou les blocages émotionnels.
C’est une « pollution » dont on ne se méfie pas suffisamment… alors qu’elle peut agresser notre organisme aussi gravement que les produits chimiques les plus toxiques.
Le Pr. David Khayat, cancérologue et chef du plus grand service de cancérologie de France, l’a récemment reconnu :

« Pendant de nombreuses années, je dois le reconnaître, j'ai été assez réfractaire à l'idée que le stress, le malheur, la tristesse puissent être à l'origine du cancer. Mais aujourd'hui, j'ai changé d'avis »
Comme ce professeur, de nombreux médecins commencent enfin à admettre que les émotions négatives peuvent rendre malade.
Mais la plupart d’entre eux ignorent tout des ressources époustouflantes de notre cerveau pour guérir.
Voici pourtant quelques exemples de découvertes scientifiques réalisées ces 6 derniers mois :

  • De simples techniques de gestion du stress (respiration profonde, relaxation musculaire) augmentent significativement la survie de femmes victimes de cancer du sein; [16]
  • Trente minutes quotidiennes de luminothérapie ont de meilleurs résultats sur l’humeur et le moral que la plupart des médicaments anti-dépresseurs, qui comportent, eux, de graves effets indésirables (ostéoporose, troubles digestifs, de la libido, etc.). [17]
  • La participation de patients atteints d’Alzheimer à une activité musicale de chant est plus efficace que les traitements standards pour améliorer la mémoire, le sens de l’orientation, ainsi que l’humeur générale. [18]

Malgré l’accumulation de preuves scientifiques, la médecine moderne ne s’intéresse pas à ces résultats. Elle est trop habituée à cibler l’organe ou l’endroit qui fait mal, en oubliant l’équilibre global de la personne.
Pourtant, votre cerveau est la plus incroyable pharmacie naturelle de votre corps : il crée toutes les « molécules » et hormones qui vous soignent, régulent votre prise de poids et optimisent la santé vos organes.
Les pouvoirs thérapeutiques de l’esprit sont efficaces, simples et gratuits. Mais encore faut-il être bien conseillé. Et rares sont les thérapeutes sérieux formés à ces nouvelles méthodes.
Résultat : trop peu de patients profitent aujourd’hui de leurs incroyables bienfaits.

Bien à vous, Xavier Bazin"

Source Web: www.sante-corps-esprit.com


 Remontées acides = danger

On croit toujours que les brûlures d’estomac et remontées acides sont causées par trop d’acidité dans l’estomac.
C’est faux – et c’est idiot.
L’estomac est fait pour être acide. Plus il est acide, mieux il fonctionne puisque son rôle est de dissoudre (digérer) les aliments.
Il contient même de l’acide chlorhydrique, cet affreux acide avec lequel les tueurs font dissoudre les corps dans les baignoires dans les films de violence, mais qui dissout aussi les simples aliments.
Vous connaissez ce produit qui n’est vendu dans le commerce que dans des bouteilles grises opaques avec bouchon sécurisé, et une inquiétante image noire sur fond orange :

 

Comment nous supportons d’avoir l’estomac rempli d’acide

Mais la Nature a bien fait les choses : notre estomac ne craint pas l’acidité.
Sa paroi intérieure est recouverte d’une épaisse couche de matière gluante, le mucus, qui résiste à l’acide.
Les problèmes ne commencent que lorsque cette protection est attaquée par des médicaments qui dissolvent le mucus (aspirine, ibuprofène, diclofénac, acide méfenamique, et autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens), lorsque nous fumons trop, ou à cause d’une bactérie appelée Helicobacter Pylori

La bactérie qui provoque ulcères et cancers de l’estomac

Helicobacter Pylori est une bactérie très dangereuse. Après avoir attaqué la muqueuse de l’estomac et provoqué un ulcère, elle peut déclencher un cancer de l’estomac.
Le phénomène était fréquent autrefois à cause des boîtes de conserve mal pasteurisées et des aliments conservés en saumure ou en salaison. Il l’est beaucoup moins aujourd’hui grâce à de meilleures techniques de production, aux produits frais ou surgelés et aux traitements antibiotiques. D’où une forte régression des ulcères et des cancers de l’estomac.

Le douloureux problème du reflux gastro-œsophagien

Des remontées acides dans l’œsophage (le tube qui descend de la bouche à l’estomac) se produisent quand le clapet qui ferme l’estomac par le haut fonctionne mal.
Contrairement à l’estomac, l’œsophage n’a pas de couche de protection en mucus. La chair est à vif, et elle est aisément attaquée par l’acide chlorhydrique.
Vous éprouvez alors une sensation de brûlure extrêmement pénible, qui s’aggrave quand vous vous couchez et que le contenu de votre estomac coule dans votre œsophage. La douleur commence dans la poitrine, à l’arrière du sternum, puis remonte vers la gorge. Un goût amer ou acide peut apparaître dans la bouche, et les symptômes se renforcent après un repas quand l’estomac est plein.
C’est un problème très courant : il touche 5 millions de Français, et 15 % de la population mondiale.

Résister à la tentation des médicaments anti-acide

Le réflexe naturel est alors de vouloir calmer le problème en réduisant l’acidité de l’estomac, ce qui est très facile à faire en avalant des produits qui neutralisent l’acidité.
Le bicarbonate de soude, le carbonate de calcium, l’hydroxyde de magnésium ou d’aluminium, sont tous des produits couramment utilisés. L’acidité de l’estomac baisse immédiatement quand on les avale car ce sont des matières très « basiques » (le contraire de « acides »).
Un autre type de médicament très répandu contre les douleurs d’estomac sont les inhibiteurs de la pompe à proton (IPP), des médicaments qui bloquent la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac : Oméprazole, Ezoméprazole, Lezoméprazole, Pantoprazole, Lansoprasole, Rabeprazole.
Là aussi cela paraît génial : l’acidité de votre estomac s’effondre, vous n’avez plus mal.

L’envers de la médaille

Mais évidemment, il ne faut pas avoir faire 10 ans de médecine pour se douter que réduire l’acidité du liquide dans l’estomac pose aussi un problème plutôt gênant : vous ne digérez plus vos aliments comme avant !
Ceux-ci passent dans l’intestin sans avoir été convenablement dissous. Il y a des morceaux, de grosses molécules qui vous ne pouvez assimiler.
Vous n’absorbez plus comme avant le calcium, la vitamine C, le fer, le zinc ni le magnésium, ni d’ailleurs des centaines d’autres nutriments essentiels absolument indispensables pour la santé. Sur le long terme, une carence en vitamine B9 et B12 s’installe.


Vous ne vous étonnez pas que votre risque d’Alzheimer et de démence sénile augmente de 44 à 66 %, [1] votre risque d’infarctus bondit de 20 %, et votre risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire de 122 % !! [2]
Vous avez aussi beaucoup plus de risque de maladie du rein. [3]
Globalement, la prise d’IPP au long cours augmente votre risque de décès prématuré de 76 % !! [4]
La goutte qui fait déborder le vase : moins acide, votre estomac ne tue plus comme avant les éventuelles bactéries dangereuses qui se seraient trouvées par accident dans votre nourriture, comme le C. Difficile.
C’est pourquoi tous ces médicaments anti-acides, qui peuvent être utiles dans l’urgence, ne doivent en aucun cas être utilisés sur le long terme.
Pourtant, et c’est là un immense scandale sanitaire, ils sont désormais avalés quotidiennement pendant des années par des millions de personnes.
Cela pourrait être une explication majeure de l’explosion du nombre de cas d’Alzheimer, de décès cardiaques et autres maladies du vieillissement.

Solutions naturelles aux brûlures d’estomac

Il existe de multiples solutions naturelles efficaces contre les brûlures d’estomac.
Les mesures préventives, évidentes, sont de limiter ou éliminer totalement les médicaments qui abîment la couche de mucus protectrice de l’estomac : j’ai cité les AINS, il y a aussi les médicaments contre la toux grasse (acétylcystéine) et certains antibiotiques.
Si votre médecin ne vous permet pas de les arrêter, veillez à toujours prendre vos médicaments pendant ou après le repas, au moment où ils seront mélangés à votre nourriture et moins concentrés pour attaquer la paroi.
Arrêtez de fumer si c’est le cas.
Si vous avez un gros ventre et un excès de graisse dans l’abdomen, il est très important de maigrir car la graisse peut exercer une pression sur l’estomac et faire remonter son contenu dans l’œsophages.
Mâchez bien vos aliments, éviter les plats épicés, frits, les jus de fruits acides.
En cas de remontées acides, marchez après le repas pour favoriser la digestion en position verticale, et dormez avec le haut du corps légèrement surélevé.

Tisanes et produits naturels

Il existe de nombreuses tisanes apaisantes :

  • Tisane de calami, de camomille, de cumin, de mélisse, de menthe, d’achillée millefeuille, de réglisse. N’oubliez jamais que vous pouvez faire des mélanges de toutes ces plantes, l’effet en sera renforcé.

Vous pouvez acheter en herboristerie et en magasin bio des médicaments de chélidone, à prendre sous forme de goutte ou en comprimé.
Le jus de chou, comme le jus de pomme de terre, exercent aussi un effet apaisant.
Néanmoins, si votre reflux est provoqué par un problème mécanique (hernie hiatale par exemple), il est important de vous faire suivre par un médecin qui pourrait, le cas échéant, vous prescrire une intervention chirurgicale.
De même, si les symptômes persistent au-delà de 4 jours malgré ces mesures, il est important de consulter pour exclure d’autres maladies potentiellement graves comme un cancer. A votre santé !

JM Dupuis

Sources : 
[1]Association of Proton Pump Inhibitors With Risk of Dementia – A Pharmacoepidemiological Claims Data Analysis JAMA Neurology February 15 2016 doi:10.1001/jamaneurol.2015.4791
[2] Proton Pump Inhibitor Usage and the Risk of Myocardial Infarction in the General Population, Shah NH, LePendu P, Bauer-Mehren A, Ghebremariam YT et al. PLoS ONE, 2015, 10(6): e0124653. DOI:10.1371/journal.pone.0124653 June 10, 2015
[3] Proton Pump Inhibitor Use and the Risk of Chronic Kidney Disease. JAMA Intern Med. 2016 Feb 1;176(2):238-46. doi: 10.1001/jamainternmed.2015.7193.
[4] Proton Pump Inhibitors Are Associated with Increased Risk of Development of Chronic Kidney Disease, Pradeep Arora, Mojgan Golzy, Anu Gupta, Rajiv Ranjan, Randy L. Carter, James W. Lohr. Nephrology, VA Medical Center, Buffalo, NY; Medicine, SUNY, Buffalo, NY; Dept of Biostatistics, UB, Buffalo, NY.

Voici une liste non exhaustive de liens vers des articles parus sur différents sites médicaux:

>> Brûlures d’estomac : attention aux médicaments !


Automne-hiver, le temps de la dépression saisonnière

L'été est loin, le froid et la grisaille s'installent... Et la tristesse aussi, pour tous ceux qui souffrent de dépression saisonnière. Cette forme de troubles dépressifs, qui survient en automne et en hiver, touche 4 à 6% des Français et s'explique par le manque de luminosité.

Heureusement, un traitement simple existe : la luminothérapie.

Dépression saisonnière : en cause le manque de lumière

Une tristesse soudaine, une léthargie tenace, une envie folle de dormir ou de manger, une baisse de libido, de l'anxiété... Tous ces symptômes peuvent faire penser à une dépression saisonnière, une affection à ne pas confondre avec le petit coup de blues que beaucoup de personnes connaissent à cette époque de l'année. Egalement appelée trouble affectif saisonnier, elle touche en majorité les femmes (75% d'entre elles disent souffrir de ce mal) ainsi que les enfants. Elle est caractérisée par sa récidive chaque année, à la même période, durant l'automne ou l'hiver.

Comme tous les êtres vivants, nous sommes soumis à des rythmes naturels. Ces rythmes sont régulés par des "synchronisateurs" internes et externes. Parmi les synchronisateurs internes, la lumière est très importante. La lumière joue un rôle dans la régulation de notre horloge biologique et contrôle plusieurs fonctions comme l'alternance veille/sommeil et la sécrétion de certaines hormones.

Après avoir pénétré dans l'oeil, les rayons lumineux atteignent la rétine. Dans la rétine, il y a des cellules capables de transformer le message lumineux en message électrique. Ce message électrique est envoyé au cerveau grâce au nerf optique.

Dans le cerveau, le noyau suprachiasmatique est informé de l'intensité lumineuse extérieure. Ce noyau suprachiasmatique est en lien avec le noyau paraventriculaire puis une glande, l'épiphyse (qu'on appelle aussi glande pinéale), qui sécrète une hormone qui régule les cycles éveil/sommeil et influence notre humeur : c'est la fameuse mélatonine.

Chez les personnes sensibles, la baisse de la luminosité hivernale entraîne une "désynchronisation" de l'horloge interne et perturbe la sécrétion de la mélatonine. Les symptômes de la dépression saisonnière peuvent apparaître.

La dépression saisonnière n'est pas une dépression comme les autres. Souvent, la tristesse et les idées noires ne sont pas au premier plan des symptômes, mais ce sont plutôt les sensations de ralentissement et de pénibilité à faire les choses qui le sont. Ce mal-être lié au manque de lumière durant l'hiver affecterait 4 à 6% des Français.

Traiter l'origine de la dépression saisonnière

Dans toutes les grandes villes en automne, la lumière se fait rare. C'est le début du spleen hivernal. Pour venir à bout de ce trouble affectif saisonnier, le manque de luminosité nécessite d'être pallié. Il est d'abord recommandé d'emmagasiner le plus de lumière possible, de façon naturelle ou artificielle grâce à la luminothérapie.

La luminothérapie est indiquée après avis médical et doit être pratiquée le matin au moins 30 minutes avec une lampe de 10.000 lux maximum, placée à 30 centimètres du visage (ou une heure avec une lampe à 5.000 lux). Ce traitement est efficace dans plus de 75% des cas et une amélioration est souvent observée dès la première semaine de traitement.

Une thérapie cognitivo-comportementale peut aider le patient à travailler les pensées, émotions ou comportements qui entretiennent l'état dépressif. Eventuellement dans les cas les plus sévères, des antidépresseurs peuvent être prescrits, en sachant toutefois que plusieurs semaines ou parfois mois, sont nécessaires pour qu'ils soient efficaces.

Tags:

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Merci de répondre à la question Anti-Spam